Que faut-il savoir à propos de l’assurance jeune conducteur A2 ?

Conduire un engin à deux-roues motorisé en France nécessite la souscription à une assurance afin d’anticiper sur d’éventuelles déconvenues. Pour les conducteurs de plus de 18 ans d’âge, l’assurance jeune conducteur A2 est recommandée. La raison d’une telle exigence est le manque d’expérience en conduite de ces jeunes.

Assurance jeune conducteur A2 : est-ce une obligation ?

La souscription à une pareille assurance pour moto A2 est une condition légale à laquelle tout conducteur qui détient un permis A2 doit s’y soumettre. Le conducteur est tenu de souscrire à une assurance au tiers. Celle-ci lui permettra de faire face en cas de sinistre aux dommages corporels et matériels qu’il pourrait causer à autrui.

Cela stipule que la responsabilité civile du conducteur sera évoquée. Il peut pour une prise en charge plus élargie, souscrire à des garanties occasionnelles. Ces dernières peuvent se résumer à une garantie protection juridique, à une garantie vol et incendie ou à une garantie dommage au conducteur. 

Quel budget pour une assurance pour moto A2 ?

Les recommandations proposent de réserver une marge de 400 à 700 € pour bénéficier d’une couverture optimale. Cette marge tarifaire a certes l’air élevée, mais il faut reconnaître qu’elle a été réfléchie sur la base de divers critères.

En effet, la souscription à une assurance doit prendre en compte la ville de résidence du conducteur de l’engin et les caractéristiques de la moto à assurer (cylindre, année, modèle). Le sexe, l’objectif d’utilisation ainsi que le profil résilié ou malussé du conducteur doivent être aussi considérés.

Par ailleurs, considérés comme des conducteurs à risque, les jeunes conducteurs doivent payer une surprime au cours de leurs trois premières années de conduite. Cette condition ajoutée aux autres ne peut donc que gonfler le prix d’une souscription à l’assurance pour moto A2.

Quels assureurs pour accompagner les jeunes conducteurs ?

Si vous êtes un jeune conducteur, sachez que toutes les compagnies d’assurance ne peuvent pas accepter votre demande de souscription. Ces dernières qui se montrent réticentes ne sont pas prêtes à prendre certains risques. 

Tournez-vous vers la Banque Postale, Matmut, Lelynx, Crédit Agricole ou encore GMF et profitez des offres prévues pour vous. Direct Assurance, Axa ou Wilov sont aussi des assureurs prêts à vous accompagner.